Publié par Laisser un commentaire

Pourquoi le microplastique est-il si dangereux pour nous

plastique

Définition d’un microplastique

Un microplastique est une particule de plastique dont la taille est inférieure à 5 mm. Les microplastiques résultent du processus de la composition des macroplastiques dans l’environnement en de très petites particules. Ce processus peut avoir lieu dans les océans sur terre les rivières et fleuves. Un microplastique est déchet polluant pour l’homme et les autres espèces.

Le processus de la composition du plastique dans l’environnement

Le plastique a la particularité d’être ni biodégradable, surtout très peu recyclable. La nature finit toujours par absorber nos déchets, mais c’est la durée qui varie selon la nature du déchet. Le plastique met entre 100 à 1000 ans pour se décomposer dans la nature. Ce processus de décomposition va avoir un impact important sur l’ensemble de l’écosystème avant de redevenir des molécules, la taille du plastique se réduire dans le temps.

Aujourd’hui, on a aussi le développement des produits à la base de microbilles de plastique qui développent notamment dans l’industrie cosmétique ou de fibres synthétiques.

L’impact du microplastique sur l’environnement

C’est en 1980, que des chercheurs de l’université d’Alaska ont commencé à tirer le signal d’alerte, car ils retrouvaient des plastiques dans l’estomac de 58 % d’oiseaux morts en Alaska. Les animaux sont les premières victimes de cette pollution, car ils confondent les plastiques avec les aliments. Certains animaux ne peuvent pas éviter les microplastiques durant leur repas. Quand une baleine mange, il lui est difficile de faire la distinction entre les plantons et les mircoplastiques.

Les microplastiques et la chaine d’alimentaire du vivant

Image de poisson nageant au milieu de microplastique dans la mer.
Les microplastiques

 Depuis les études des chercheurs de l’université d’Alaska 1960, la production de plastique s’est encore accéléré au niveau mondial. La production des matières plastiques a encore augmenté l’année dernière, 3,2 % en 2018.     

Les microplastiques représentent un danger mortel pour nos océans. Les poissons mangent les microphastiques et ils s’accumulent dans leur organisme. Ces déchets vont passer dans leurs organismes quand ils ne sont pas morts suite à l’indigestion de ces matières. Ils vont être mangés les prédateurs donc l’homme.

L’impact  sur notre santé

Des chercheurs canadiens ont montré que notre organisme ingère jusqu’à 52 000 microparticules de plastique par an, selon son mode de vie. Si on prend en compte la respiration, ce nombre peut monter jusqu’à 121 000 particules de plastique. Suite à plusieurs études, les chercheurs belges ont conclus que 99 % des microplastiques ingérés par notre organisme, sont excrétés par notre corps. Il y a 1 % qui passe dans notre organisme qui va dans notre sang. Tous ces plastiques s’accumulent dans notre organisme et nous ne savons pas les conséquences à long terme de cette indigestion.

Pourquoi supprimer les plastiques et passer en zéro déchet

La planète terre  recouvert de vert  et l'eau dans une main féminine
zéro déchet

Aujourd’hui, nous devons dire non au plastique, car cela dépend de notre santé à long terme. La production de plastique a augmenté dans le monde alors que nous n’avons pas mis un circuit de recyclable pour recycler notre production actuellement. Dire non aux plastiques. Chaque citoyen a un devoir de refuser le plastique dès qu’il y a une alternative. C’est l’objectif d’un mouvement comme le zéro déchet de vous aider à vous passer du plastique.

Mes sources

Les conséquences de l’indigestion du plastique

https://pubs.acs.org/doi/10.1021/acs.est.9b01517

Le plastique indigérer par l’homme.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/06/06/l-homme-ingere-des-particules-de-plastique-par-millier-et-en-produit-toujours-plus_5472266_3244.html

 

Les plastiques dans notre organisme

http://www.natura-sciences.com/environnement/microplastiques-poissons-fruits-de-mer.html

Découvrez nous ici : https://www.proxieat.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *